Réunion des grands responsables de l’Armée Malagasy, de la Gendarmerie Nationale et de la Police Nationale à la salle d’honneur du Toby RATSIMANDRAVA, le 27 Janvier 2014.

Une réunion hebdomadaire des grands responsables de l’Armée Malagasy, de la Gendarmerie Nationale, et ceux de la Police Nationale, s’est tenue à la salle d’honneur du Toby RATSIMANDRAVA, le 27 Janvier 2014, à 10 heures, dirigée par Le GENERAL DE CORPS D’ARMEE Ministre des Forces Armées, LE CONTROLEUR GENERAL Ministre de la Sécurité Intérieure et le GENERAL DE DIVISION, Secrétaire d’Etat Chargé de la Gendarmerie Nationale.

Tous les grands responsables au sein des trois entités avec leurs staffs respectifs étaient présents pour assister à cette réunion qui est basée sur un échange de renseignements de l’atteinte à l’ordre et la sécurité publics après l’investiture au stade Municipal de Mahamasina le 25 Janvier 2014 notamment sur l’explosion de la grenade offensive survenue le même jour vers 19 heures aux alentours du stade.
Appuyée par la Direction de la Police Judiciaire de la Police Nationale et après la constatation sur place, une enquête est ouverte à la section de recherche criminelle de la Gendarmerie Nationale de Fiadanana. Jusqu’à ce jour, aucun individu n’a été encore arrêté sur ce sujet, mais les investigations sont en cours et le résultat sera communiqué incessamment.
Durant cet évènement, il a été constaté que les riverains, les personnes de passage ainsi que des journalistes ont été venus nombreux pour voir et rapporter les nouvelles mais ils sont invités à ne pas se rapprocher ni de piétiner la scène de crime. Et ce, dans le but non seulement de conserver les traces et indice mais surtout de faciliter les actions des OPJ enquêteurs.
En gardant l’anonymat, les Forces de l’ordre conscientisent et appellent tout citoyen de bonne foi de nous apporter une aide à trouver les auteurs de cette explosion, car il s’agit d’un acte terroriste et criminel.

Une solidarité et une cohésion entre les 03 entités (GN-PM-AM), une action dissuasive et une vigilance ont été recommandées par les grands responsables pendant l’exécution de service.
Durant la semaine écoulée, concernant l’acte de banditisme : une baisse de cas de 06 contre 03 a été enregistrée dont néant à Diégo, Fianarantsoa et dans la capitale, 01 à Majunga, 01 cas à Toliary et 01 cas à Toamasina. Du côté du fokonolona, 03 tués et 03 autres blessés. Aucun élément des Forces de l’Ordre blessé ni tué. Aucun malfaiteur blessé et tué mais 02 arrêtés.
En ce qui concerne le Vol de bœufs : une baisse de cas a été enregistrée aussi, 12 cas contre 03, Aucun élément des Forces de l’ordre n’a été blessé mais 01 élément (AM) tué, du côté fokonolona aucun tué et blessé, Aucun dahalo tué mais 01 arrêté. Sur les 117 bœufs volés, 22 d’entre eux sont récupérés avec un taux de récupération de 18,80%.

Voici quelques faits saillants de la semaine qui s’achève :
Le 19 janvier 2014 à 03 heures du matin dans le Fokontany d’Antsampanana, Commune Rurale et District de Sakaraha, un vol de 22 bovidés au préjudice de KALIMILA a été commis par 03 dahalo armés d’un Fusil de Chasse. Un accrochage entre dahalo et les six éléments de la Gendarmerie Nationale commandé par un officier avec les membres de Fokonolona a eu lieu dans le Fokontany d’Antsapanana. En conséquence, un dahalo arrêté et un Fusil de Chasse calibre 12 saisis par la Gendarmerie Nationale. Les 22 bœufs volés ont été récupérés en totalité. La brigade de la Gendarmerie Nationale de Sakaraha est saisie de l’Affaire.

Les lignes vertes 119 et 305 sont toujours disponibles en cas d’urgence pour appeler la Gendarmerie Nationale et 017 pour la Police Nationale. Ces lignes restent ouvertes 24 heures /24 et 7 jours /7 et gratuites, afin d’alerter à temps les Forces de l’ordre en cas d’attaque perpétrée par les malfaiteurs.