Réunion des grands responsables de l’Armée Malagasy, de la Gendarmerie Nationale et de la Police Nationale à la salle d’honneur du Toby RATSIMANDRAVA, le 10 Février 2014.

Une réunion hebdomadaire des grands responsables de l’Armée Malagasy, de la Gendarmerie Nationale, et ceux de la Police Nationale, s’est tenue à la salle d’honneur du Toby RATSIMANDRAVA, le 10 Février 2014, à 10 heures, dirigée par le GENERAL DE DIVISION, Commandant de la Gendarmerie Nationale, le GENERAL DE DIVISION, Deuxième Adjoint au CEMGAM et le CONTROLEUR GENERAL DE POLICE, Directeur de la Sécurité Publique de la Police Nationale.
Tous les grands responsables au sein des trois entités avec leurs staffs respectifs étaient présents pour assister à cette réunion qui est basée sur un rappel de la neutralité politique des Forces de l’Ordre et de la cohésion de ses membres face aux manipulations des politiciens et agissement de certains éléments des Forces de l’ordre.
Suite à la réunion interministérielle qui s’est tenue tout dernièrement à Antananarivo concernant la sécurisation des zones touristiques, des éléments des Forces de l’ordre sont déjà au pied d’œuvre à Nosy-be et prêts à intervenir en cas de besoin.
Le Commandant de la Gendarmerie a invité l’assistance de rehausser par leur présence la commémoration de l’assassinat du Colonel RATSIMANDRAVA ainsi que les Gendarmes décédés en service commandés qui va avoir lieu à la stèle Ambohijatovo demain 11 Février 2014 à 10 heures.
Les forces de l’ordre sont toujours prêtes face à toutes éventualités qui peuvent se produire après la proclamation officielle des élections législatives. Malgré le flottement politique constaté pendant quelques semaines, les éléments des Forces de l’ordre doit prendre toutes les dispositions nécessaires et mesures adéquates pour faire régner l’ordre et la sécurité publics afin de protéger les personnes et leurs biens. Une cellule de veille composée des 03 forces reste encore opérationnelle 24/24 heures sise au Toby RATSIMANDRAVA face à l’insécurité.
Une solidarité et une cohésion entre les 03 entités (GN-PM-AM), une action dissuasive et une vigilance ont été recommandées par les grands responsables pendant l’exécution de service.
En gardant l’anonymat, les Forces de l’ordre conscientisent et appellent tout citoyen de bonne foi de nous apporter une aide à trouver les armes de guerre, explosif et munitions dispersées lors des échauffourées survenues au pays. L’enquête se poursuit à la section de la recherche criminelle Fiadanana sur l’explosion de grenade offensive, quelques individus y ont été gardés-à-vus et seront déférés au parquet.
Durant la semaine écoulée, concernant l’acte de banditisme : une baisse cas par rapport à la semaine dernière, 06 cas contre 03 ont été enregistrés dont 01 cas dans la capitale, 01 cas à Toliary, 01 cas à Toamasina, Néant à Majunga, Diégo et Fianarantsoa. Du côté du fokonolona, 02 tués et 01 blessé. Aucun élément des Forces de l’Ordre blessé ni tué. Aucun malfaiteur blessé et arrêté.
Le Vol de bœufs a connu une hausse de cas 03 contre 09 cas, aucun élément des Forces de l’ordre n’a été blessé ni tué, du côté fokonolona aucun tué mais 02 blessés, 21 dahalo tués et 02 autres arrêtés. Sur les 558 bœufs volés, 178 d’entre eux sont récupérés avec un taux de récupération de 31,89%.

Voici quelques faits saillants de la semaine qui s’achève :
Le 06 Février 2014 à 10 heures, dans la commune rurale des Vohipeno, Ranomena, Ambongo, District de Vangaindrano, un vol massif de 280 bovidés dont 200 dans la commune Rurale de Ranomena, 80 dans la Commune Rurale de Vohipeno a été commis par centaine de dahalo armés. Ce vol a été suivi d’une prise d’otage de deux femmes et un enfant dans la Commune d’Ambongo. La poursuite a été engagée par vingt-sept éléments des Forces de l’ordre de Vangaindrano, commandé par un Officier, renforcé par dix éléments de la Gendarmerie Nationale de Farafangana. Tous ses éléments ont été commandés par le Commandant de Compagnie Territoriale de la Gendarmerie Nationale de Vangaindrano. L’accrochage a eu lieu dans la Commune Rurale d’Ampoka le 07 Février 2014 vers 01 heures 45 minutes. En effet, 100 bovidés parmi les 280 bœufs volés ont été récupérés et 15 dahalo neutralisés. L’enfant en prise d’otage aussi a été libéré.

Un naufrage d’une pirogue a été survenu à la rivière de Betsiboka au Fokontany Jaomavo Commune Rurale Antanimbary, District de Maevatanana le 01 février 2014. 28 personnes ont été à bord dont 05 équipages et 23 passagers.
Origine d’accident : Tourbillon d’eau.
Bilan : 11 portés disparus dont 04 cadavres retrouvés.
Mesure prise : Descente du Commandant de Groupement de Gendarmerie de Betsiboka et Commandant de Compagnie de Maevatanana sur les lieux et intensification de recherche des restes mortels non encore retrouvés.
Les lignes vertes 119 et 305 sont toujours disponibles en cas d’urgence pour appeler la Gendarmerie Nationale et 017 pour la Police Nationale. Ces lignes restent ouvertes 24 heures /24 et 7 jours /7 et gratuites, afin d’alerter à temps les Forces de l’ordre et de signaler l’existence des armes au individu malintentionné.