Réunion des grands responsables de l’Armée Malagasy, de la Gendarmerie Nationale, et de la Police Nationale à la salle d’honneur du Toby RATSIMANDRAVA.

Une réunion hebdomadaire des grands responsables de l’Armée Malagasy, de la Gendarmerie Nationale, et ceux de la Police Nationale, s’est tenue à la salle d’honneur du Toby RATSIMANDRAVA, le 23 décembre 2013, à 10 heures, dirigée par le GENERAL DE DIVISION Secrétaire d’Etat Chargé de la Gendarmerie Nationale, le GENERAL DE DIVISION Commandant de la Gendarmerie Nationale, le GENERAL DE DIVISION, Directeur Général de la Planification et des Opérations au sein du Ministère des Forces Armées, le GENERAL DE BRIGADE, Deuxième Adjoint du Chef d’Etat-Major Général de l’Armée Malagasy et le CONTROLEUR GENERAL DE POLICE, Directeur de la Sécurité Publique de la Police Nationale.

DSC05587

Tous les grands responsables au sein des trois entités avec leurs staffs respectifs étaient présents pour assister à cette réunion. Le Secrétaire d’Etat chargé de la Gendarmerie a félicité les Forces de l’ordre par leur compétence d’avoir sécurisé les élections qui se sont déroulées en général dans le calme le 20 Décembre 2013 en gardant la neutralité politique. Il met en garde à tous ceux qui tentent de discorder les membres des Forces de l’ordre.

Les forces de l’ordre sont toujours prêtes face à toutes éventualités qui peuvent se produire après les élections présidentielles et législatives et prendre toutes les dispositions nécessaires et mesures adéquates pour faire régner l’ordre et la sécurité publics afin de protéger les personnes et leurs biens surtout la CENT, la CES, les 02 candidats à la présidentielle ainsi que des lieux stratégiques tels que RNM, TVM et autres. Une cellule de veille composée des 03 forces reste encore opérationnelle 24/24 heures sise au Toby RATSIMANDRAVA.

Une solidarité et une cohésion entre les 03 entités (GN-PM-AM), une action dissuasive et une vigilance ont été recommandées par les grands responsables pendant l’exécution du service.
En gardant l’anonymat, les Forces de l’ordre conscientisent et appellent tout citoyen de bonne foi de nous apporter une aide à trouver les armes de guerre et munitions dispersées lors des échauffourées survenues au pays.

Durant la semaine écoulée, concernant l’acte de banditisme : une légère baisse de cas d’acte de banditisme par rapport à la semaine dernière a été remarquée, 07 contre 08 cas dont 03 cas dans la capitale, 01 cas à Toliary, 02 à Majunga, 01 à Toamasina, néant à Fianarantsoa et Diégo. Un élément des Forces de l’Ordre tué et aucun blessé. Du côté du fokonolona, 02 blessés et aucun tué. Aucun malfaiteur blessé ni tué mais 02 arrêtés.

En ce qui concerne le Vol de bœufs : une baisse de cas a été enregistrée, 11 contre 18 cas, aucun élément de Force de l’ordre tué ni blessé, du côté fokonolona : aucun blessé, 02 tués, aucun dahalo tué ni blessé mais 04 arrêtés. Sur les 578 bœufs volés, 43 d’entre eux sont récupérés avec un taux de récupération de 07, 43%.

Voici quelques faits saillants de la semaine qui s’achève :
Le 16 décembre 2013, dans le Fokontany d’Angaramahitsy,Commune Rurale de Manaratsandry District de Marovoay . La dame RAVELONIRINA Elysée a alerté par téléphone la Brigade de la Gendarmerie Nationale de Manaratsandry, sur la présence de 02 bandits armés de 02 Pistolets Automatique lors de passage dans ce village. Suite à l’intervention à temps, les éléments de la Brigade a procédé à l’arrestation d’un individu avec un PA n° 57236 garni d’une cartouche. L’autre bandit a pris fuite. La recherche en cours. La Brigade de la Gendarmerie de Manaratsandry est saisie de l’affaire.
Le 18 décembre 2013, dans le village deTsiafakakanga,Fokontany de Tsaramody, Commune Rurale d’Ambary, District de Mandoto. Un Vol de 40 têtes de bovidés au préjudice de LEKARANA a été commis par 10 dahalo armés de fusil de chasse. Les dahalo ont pris la direction vers le sud. La Poursuite a été engagée par 03 éléments de la Gendarmerie Nationale de Mandoto et les membres du Fokonolona, en aboutissant à la récupération totale des bœufs volés, la Brigade de la Gendarmerie Nationale de Mandoto est saisie de l’affaire
Les lignes vertes 119 et 305 sont toujours disponibles en cas d’urgence pour appeler la Gendarmerie Nationale et 017 pour la Police Nationale. Ces lignes restent ouvertes 24 heures /24 et 7 jours /7 et gratuites, afin d’alerter à temps les Forces de l’ordre et de signaler l’existence de ces armes au individu malintentionné ou à qui que ce soit.